Collemboles : Tout ce qu’il faut savoir à propos de cet insecte

Collemboles : Tout ce qu’il faut savoir à propos de cet insecte

février 23, 2021 0 Par admin

Dans le sol que nous foulons tous les jours, des espèces travaillent sans relâche afin de maintenir l’équilibre de la nature. Parmi elles se trouvent les collemboles qui sont des invertébrés indispensables au développement des végétaux. Ils ont un rôle de régulateur de l’écosystème qui permet un développement abondant et continu de toute la flore. Faisons un tour dans cet univers varié pour découvrir les merveilles qu’il renferme.

Les différentes parties : Collemboles

Les collemboles sont des espèces d’animaux qui sont apparus dès les premiers instants de l’histoire humaine. D’après certains scientifiques, ils sont précurseurs aux insectes et pourvus de trois paires de pates. C’est d’ailleurs cela qui leur a valu le nom d’hexapodes qu’ils portent.
La particularité de ces insectes réside dans le fait que leur cavité buccale est recouverte d’une cavité, donc invisible à l’extérieur. De même, les collemboles sont dépourvus d’ailes. En plus de ces caractéristiques distinctives et très remarquables, ces insectes possèdent également d’autres organes très importants pour leur fonctionnement.
Citons en premier lieu la furca qui est un organe permettant aux insectes de sauter. Il agit comme un levier à ressort et donne une certaine amplitude aux les collemboles. En second lieu se trouve le tube ventral. Ce tube joue le rôle de régulateur où il permet d’équilibrer les substances présentes au niveau des cellules. Il absorbe l’eau du sol pour garantir l’équilibre ionique et hydrique qui y est contenu.
En troisième lieu, nous aborderons les caractéristiques oculaires des collemboles. Comme vous le savez sans doute déjà, les insectes sont dépourvus d’yeux. Au niveau des collemboles, la vision se fait grâce à un groupe d’yeux simples qui sont regroupés dans une plaque oculaire. Le nombre d’yeux et la disposition varient d’une espèce à une autre.
Voilà donc autant de caractéristiques propres aux collemboles et qui font que cet animal est unique. Ils permettent par leur diversité de forme et d’habitats de réguler les microorganismes responsables de la décomposition des matières organiques dans le sol. Ce sont donc d’excellents travailleurs de l’ombre qui jouent un rôle indescriptible dans le maintien en état de l’écosystème en entier.

Les différentes espèces de Collemboles

Toutes les espèces de collemboles qui existent peuvent être regroupées en quatre grandes catégories selon les morphologies.

La première catégorie est celle des Entomobryomorphe.

Ils ont une forme corporelle imposante qui poussait à les surnommer de superfamille. Ils sont très mince et disposent de pattes et d’antennes courtes, ou encore de longues ainsi que des furca bien développés. Leur corps est sombre et coloré et le plus souvent couvert de soies. Ils ont une forme cylindrique voire sphérique avec de longs appendices. On les retrouve surtout à l’air libre puisque leur corps arrive à résister à la déshydratation.

La deuxième catégorie est dénommée les Poduromorphes.

Ils sont de petite taille et leurs trois segments thoraciques sont bien visibles. Eux par contre ne sautent pas, car ne possédant pas de furca. Sur certains d’entre eux vous pouvez remarquer une absence des yeux ou voir simplement des ocelles présentes mais sans plaque oculaire. Ils ont des téguments mous et leur corps est boudiné. Pour les voir, vous pouvez chercher dans les feuilles humides des branches des forêts ou encore dans les interstices qui sont situés sous les écorces d’arbres.

La troisième catégorie traite des symphypléones.

Ce sont des espèces au corps globuleux et dépourvus d’ailes. Leur morphologie comporte trois parties avec plusieurs segments qui sont fusionnés. Ainsi, nous avons les trois premiers segments qui forment la tête et le thorax, puis les quatre suivants qui représentent l’abdomen et les deux derniers qui forment le croupion. En plus de cela ils possèdent les trois paires de pattes, la paire d’antennes à l’avant. Ils ont eux aussi la furca qui peut atteindre une longueur considérable. Cela leur permet de fortement s’hydrater et de réguler les échanges gazeux dans le but de se coller à des supports.

Le quatrième ordre est celui des néélipléones.

Ils ont un corps sphérique et sont de moins en moins visibles. Leurs caractéristiques sont presque identiques à celles des symphypléones avec des antennes très courtes.
Notons que le nombre d’espèces de collemboles découvertes à ce jour est d’environ 8600. Cependant il en reste encore dans la nature un nombre assez conséquent non encore identifié.

Les activités des collemboles

Les collemboles jouent un rôle à la fois direct et indirect sur la faune du sol. Les collemboles en consommant les microorganismes issus de la terre, ils vont permettre de recycler les nutriments en minéralisant la matière organique. De manière modérée, ils vont stimuler la croissance de leur espèce par leur consommation, et ainsi permettre le développement des nutriments dans le sol.
Parfois, la présence de certains champignons peut induire une consommation excessive par les collemboles, ce qui aura comme effet de retarder ou d’empêcher le développement abusif de certains champignons pathogènes. En se posant simplement sur ces champignons ou encore en broyant les spores des champignons, les collemboles participent également à la préservation du sol.
Cette consommation des champignons pathogènes permet de limiter les maladies fongiques au niveau des végétaux. Ils favorisent également l’absorption de phosphore par les plantes en favorisant la sécrétion de champignons mycorhiziens.

Cependant, l’activité des collemboles peut se retrouver entravée par l’action de l’homme. En cause, la présence des métaux lourds dans le sol par exemple. Ces composants vont ralentir le développement naturel des insectes ou induire une modification au niveau d’un petit nombre afin de les adapter à la composition du sol. D’un autre côté, les déchets organiques ou ménagers peuvent avoir le même effet. Il s’agit ici des pesticides et engrais utilisés dans le cadre de la production agricole. Leur action aura pour effet de réduire considérablement l’abondance de certaines espèces ou encore le taux de reproduction dans le milieu. Les végétaux devant profiter de l’action des collemboles, on observera comme une carence qui va soit retarder, soit empêcher le bon développement des végétaux.

Conclusion

Les collemboles sont des insectes dont la mission principale consiste à favoriser le développement des végétaux en leur fournissant des microéléments sains. Pour cela, ils vont essentiellement se développer et se nourrir des matières produites par le sol lui-même et éliminer les plus nuisibles. Ce sont des régulateurs naturels de la faune terrestre et leur rôle est très déterminant dans sa préservation.