Comment tailler un olivier ?

Comment tailler un olivier ?

avril 7, 2021 0 Par admin

Connaissez-vous l’huile d’olive ? Vous en avez sûrement entendu parler ou l’avez même déjà utilisé. C’est une huile alimentaire aussi utilisée dans la cosmétique. Savez-vous d’où elle provient ? Elle est extraite des olives, fruits de l’olivier. Pour pouvoir produire des fruits, l’olivier nécessite une certaine qualité dans son entretien. Outre la production de fruits, l’olivier est aussi un plant ornemental dont l’esthétique et l’aspect doivent être conservés en permanence. La taille est l’un des points importants de la culture de l’olivier. Elle joue un rôle important dans l’aspect et la production fruitière de l’olivier. Que devez-vous savoir de l’olivier ? Comment faire pour bien le tailler ? La lecture de ces quelques lignes vous éclairera sur l’ensemble de ces interrogations. 

Qu’est-ce qu’un olivier ?

Arbre fruitier caractéristique des régions de la méditerranée, l’olivier est une plante qui germe à partir d’un noyau mis en terre. Sans la taille, il produit des fruits tous les deux ans. Avant qu’il ne devienne productif, il fait un intervalle de 1 à 7 ans qualifié de période d’installation improductive. Ceci, parce qu’il se développe très lentement. 

Inconnu du monde religieux et mythologique, l’olivier est le symbole emblématique d’Athènes. Il figure même sur des pièces de monnaie. Il a été cité plusieurs fois dans la Bible. Facile à maîtriser, il se cultive sans trop d’efforts dans un jardin surtout grâce à la taille. Cette dernière est la conséquence de plusieurs avantages. 

Quelles sont les raisons qui justifient le fait de tailler l’olivier ?

Tailler un olivier offre d’énormes avantages. Ces derniers constituent les raisons qui expliquent cet acte. L’olivier est un arbre doté d’un énorme potentiel de croissance. Laissé à son propre compte, il devient gigantesque. Cela constitue un frein à sa plantation dans un jardin. Heureusement qu’il résiste bien malgré la taille. De ce fait, il est alors plus facile de maîtriser son développement. D’où sa culture facile dans un jardin. 

La fréquence annuelle de production des olives est beaucoup plus élevée grâce à la taille. En effet, la suppression des fleurs et des feuilles offre plus d’espace pour l’éclosion des fruits. L’aération qui en découle permet une pollinisation plus facile. Pour des raisons esthétiques notamment pour un olivier destiné à orner un espace, la taille s’avère indispensable. 

Par ailleurs, la taille d’un olivier permet une meilleure circulation de l’air et une plus grande exposition aux rayons solaires. Ceci permet de détruire les microbes qui peuvent attaquer l’olivier. La taille participe donc à la réduction du risque de maladies. C’est même le principal moyen de prévention. Plus vous taillez votre olivier dans les meilleures conditions, plus il est durable. 

Tailler un olivier

Procédés pour tailler un olivier

Selon les objectifs, il existe diverses manières pour tailler un olivier. Avant d’aborder les divers procédés, il est nécessaire de disposer des outils nécessaires. 

Matériel

Vous aurez besoin :

  • D’un sécateur simple pour couper les branches
  • D’un sécateur télescopique pour des coupes en hauteur
  • D’une cisaille pour modeler la forme des branches
  • D’une scie d’élagage pour couper les branches épaisses
  • D’un produit de cicatrisation (pour protéger l’olivier contre les infections) 
  • De gants de protection pour protéger vos doigts
  • De lunettes de protection afin d’éviter que des éclats de tronc d’arbre ne tombent sur vos yeux
  • D’une échelle ou d’un support pour être à la même hauteur que l’arbre
  • D’une tronçonneuse pour couper les gros troncs

La liste n’est pas exhaustive et vous pourrez ne pas avoir besoin de tout le matériel. Vous devez l’adapter à vos besoins. 

L’utilisation d’outils de qualité

Pour votre sécurité en plus du port de gants de protection, vos outils doivent être propres et aiguisés. Trempez dans de l’isopropanol pendant 30 secondes le sécateur et la scie. Ensuite, nettoyez les lames avec un torchon propre pour les sécher. Pour les rameaux fins, un sécateur est plus indiqué alors que pour les branches plus épaisses, il faut utiliser une scie. La désinfection des outils protège également l’olivier contre les maladies. 

Pour couper les branches, vous devez effectuer des coupures obliques pour éviter l’infiltration de la sève dans l’arbre. Ce qui pourrait être source d’infection pour l’arbre. La coupure des rameaux est faite à leur point d’ancrage avec la plus grosse branche d’où ils naissent.

Pour sculpter un olivier qui est un véritable arbre bien haut, n’hésitez pas à utiliser une échelle. Cela vous permet d’avoir plus de confort lors de vos manœuvres. En plus du confort, la sécurité est assurée. Vous diminuez le risque de vous blesser avec les appareils ou même de recevoir une branche en pleine figure. 

La taille de formation de l’olivier

Première taille subie par l’olivier dès sa plantation, elle vise à remodeler l’arbre en formation. Plusieurs formes existent, mais la plus recommandée est le gobelet. Il consiste dans un premier temps à supprimer les branches se développant à partir de la tige principale. Celle-ci servira de tronc. Dans un second, dès la 4e année de l’olivier, il faut conserver les 4/5 des plus grosses branches développées autour du tronc et supprimer les autres. Enfin, le rameau central doit être pincé pour limiter son allongement et favoriser sa ramification.

La taille d’entretien de l’olivier

Elle se pratique lorsque l’architecture de l’arbre est mise en place. Annuelle le plus souvent, ou effectuée tous les 2 à 3 ans, la taille d’entretien vise à couper certaines branches. Il consiste à couper les souchets, les rameaux qui naissent du tronc et à tailler les branches orientées vers l’intérieur. 

La taille de fructification

Cette taille permet la production de fruits par l’olivier. Elle est réalisée tous les deux ans, mais de façon douce pour éviter un épuisement des ressources. La taille de fructification se fait en deux grandes étapes.

La première consiste à l’élagage les branches de l’année précédente qui ont déjà donné des fruits. La seconde consiste à couper court (au tiers) les branches les plus vigoureuses. L’intérêt est d’obtenir des fruits qui poussent proches du tronc, les meilleurs. Les branches arquées ainsi que le bois mort doivent être éliminées. 

Tous ces procédés vus sont décrits dans le sens général. Cependant, vous pouvez avoir des inquiétudes plus profondes. Vous savez comment tailler un olivier dès sa plantation jusqu’à la production des olives. Qu’en est-il de la taille des oliviers selon leur âge et selon l’usage qui en est fait ? 

 

Comment tailler un olivier en pot ?

Bien que l’olivier soit connu pour se développer en méditerranée, vous pouvez le cultiver chez vous et ceci dans un pot. Le principal inconvénient est la fragilité de l’arbre par rapport à une croissance libre. Pour pallier cette situation, la culture en pot de l’olivier nécessite certains soins particuliers. 

L’olivier doit être régulièrement arrosé et exposé au soleil pour permettre son développement optimal. Évitez la stagnation de l’eau dans le pot, car les racines ont le pot pour habitat, et l’arbre mourra. La sécheresse n’affecte pas la croissance de l’arbre. Toutefois, il est conseillé de l’arroser une à deux fois par semaine en saison chaude et une fois tous les 15 jours quand les températures sont moins élevées.

La taille d’un olivier en pot est qualifiée d’esthétique. Elle vise à modeler la forme de l’olivier. Vous aurez donc à effectuer une taille de formation qui doit se faire après les gelées tardives, c’est-à-dire entre mars et avril. En hiver, n’hésitez pas à faire rentrer votre pot d’olivier.

 

Comment tailler un olivier d’ornement ?

Un olivier d’ornement est destiné à la décoration. Il ne produira pas de fruit. Sa taille vise donc à conserver son équilibre, son harmonie, et à le rendre très esthétique. Il peut être utilisé pour orner votre jardin, votre terrasse ou votre intérieur. Selon l’endroit à décorer, il existe plusieurs façons de le tailler. 

L’olivier centenaire est la forme la plus indiquée pour décorer un jardin. Il s’agit d’un véritable olivier, c’est-à-dire un grand arbre. La taille débute à l’entame de l’été jusqu’à la disparition complète de la gelée matinale. Elle est à répéter autant de fois que possible. La fréquence est estimée à une fois tous les 3 ans. Vous n’aurez qu’à couper les petits rameaux internes ainsi que les branches vieillies et inutiles. 

D’autres formes sont également connues pour l’ornement : l’olivier en nuage, l’olivier bonsaï, l’olivier en tige. La taille de l’olivier bonsaï se fait entre mai et octobre. Cette période, qui correspond à la croissance végétative, est caractérisée par la prédominance des ramifications.   Développez ces dernières puis sélectionnez les branches aberrantes à supprimer pour obtenir le bonsaï. 

L’olivier tige est dépourvu de toute ramification sur le tronc. Les branches sont concentrées au sommet. Le tronc est grêle, car sélectionné dès le départ parmi les tiges principales. C’est la tige la plus verticale et la plus longue. Cette forme d’olivier est idéale pour les piscines, la terrasse et les jardins ensoleillés. 

 

Comment tailler un olivier en nuage ?

L’aspect en nuage ou parfois dit en plateau d’un olivier est d’origine japonaise. Cette taille en fait un joli arbre. C’est un type d’olivier d’ornement. Pour obtenir cette forme, vous devez à l’aide d’un sécateur, couper les rameaux et les branches à la base du tronc en prenant soin d’alterner pour déterminer plusieurs étages. Celles-ci sont appelées plateaux. 

En modelant les différents niveaux avec une cisaille, vous pouvez obtenir une forme purement en plateau ou une forme en nuage. Une taille à l’horizontale donne le plateau alors qu’une taille avec des arrondis aboutit à l’aspect en nuage. Un olivier en nuage ou en plateau est un excellent Olivier d’ornement pour votre terrasse, vos piscines, vos salles d’attente.

 

Comment tailler un olivier trop haut ?

Comment tailler un olivier trop haut 

Tailler un olivier trop haut est simple, mais un peu plus laborieux. Avant toute chose, vous devez observer votre arbre, l’examiner. Si vous remarquez la présence de fruits, ceux-ci seront sur des branches latérales horizontales à conserver lors de la taille. Les branches qui pointent vers le haut doivent être enlevées ainsi que les rameaux fins et fragiles. Pour conserver la forme de verre de martini et permettre une meilleure circulation du vent, il fait éliminer les branches au centre de l’olivier. 

La découpe des rameaux verticaux permet à l’olivier de concentrer ses réserves au niveau des branches latérales qui portent les fruits. S’il est vrai que les rameaux horizontaux doivent être conservés, les anciennes branches fines et fragiles doivent être ôtées. Veillez à les identifier et à les supprimer. Cela permet à l’olivier de développer de nouvelles branches latérales productives. 

Pour la taille d’un olivier trop haut, vous devez porter une attention particulière aux surgeons. Ce sont des branches ou rameaux en général fins et fragiles qui naissent entre le tronc et le pied de l’arbre. Il faut les supprimer à n’importe quel moment où vous vous en apercevez. Ils ne servent à rien et entravent l’esthétique de votre arbre. Tout comme eux, enlevez les chicots des anciennes blessures pour prévenir les maladies.

 

Comment tailler un olivier en boule ?

La boule est une forme d’olivier très appréciée pour son caractère esthétique. Mettez-vous à la même hauteur que l’olivier ou carrément au-dessus. À l’aide d’un sécateur, taillez les branches de l’olivier de telle manière à façonner l’aspect d’une sphère, d’une boule. La fréquence de taille est de 2 à 3 ans pour les jeunes plants et de 5 à 6 ans pour les vieux arbres. Cette taille est aussi bien adaptée aux oliviers fruitiers qu’aux oliviers d’ornements. 

 

Comment tailler un jeune olivier ?

À proprement parler, il faut utiliser le verbe sculpter en lieu et place de tailler. La première étape est de le laisser croître jusqu’à ce qu’il atteigne environ 1 m de hauteur avant de le tailler. Cela permet d’avoir des branches déjà bien formées et résistantes. À partir de 1 m de haut, l’olivier est âgé d’environ 2 ans. À cet instant, la taille peut commencer. Tout passe par la taille de formation qui vise à donner au jeune plant une forme qui facile son développement et sa fructification.

Cependant, tailler un olivier ne se fait pas au hasard, il doit se réaliser à une période précise de l’année. Avant la production des olives, vous devez le tailler à la fin du printemps ou au début de l’été. Dès la fructification, la meilleure période est l’automne. Le principe de base est de tailler l’olivier juste avant les nouvelles pousses. Pour une meilleure santé de votre arbre, il est recommandé de le tailler en temps sec. 

L’abus en toute chose nuit, dit-on. Évitez de retirer trop de rameaux. Il est primordial d’avoir la patience pour mieux sculpter l’architecture de votre arbre. Celle-ci participe au stockage de substances indispensables à sa croissance.

La taille d’un jeune olivier à partir d’une hauteur de 1 m n’est pas systématique. Analyser le nombre de branches. En cas de réserve incomplète, l’olivier s’efforcera à reconstituer sa réserve l’année suivant celle de la taille. Cela entrave non seulement sa croissance, mais aussi la fructification. 

Ne retirez pas trop de rameaux. Il est important de maintenir un bon équilibre et de sculpter l’olivier en lui donnant la structure générale qu’il gardera toute sa vie tout en lui permettant de croitre correctement et de stocker des réserves d’énergie. Si vous le taillez trop rigoureusement, vous entraverez sa croissance.

La meilleure forme à donner à un jeune olivier ressemble à un verre de martini avec le tronc en lieu et place du pied de verre. Les branches de l’olivier doivent pousser en se portant obliques en haut et vers l’extérieur. Vous devez faire le vide au centre de l’olivier afin de permettre une meilleure exposition au soleil. 

 

Comment tailler un petit olivier ?

Le petit olivier peut être assimilé à l’olivier jeune. Cependant, un olivier peut être âgé et par défaut de croissance aurait une hauteur faible. S’il s’agit d’un plant jeune, vous devez vous référer aux paragraphes précédents. Dans le cas d’un vieux plant, vous devez tailler des rameaux vieux et résistants. Le bois mort est éliminé. Les feuilles jaunies sont aussi éliminées. 

Tout cela vise à aérer l’arbre et lui permettre de faire plus de réserve. Le rameau central doit être pincé afin de permettre les ramifications qui vont contribuer au rattrapage du retard de croissance. La forme la plus adaptée à un petit olivier est la forme qualifiée de gobelet (nous vous en avons parlé plus haut.) L’arrosage du petit olivier doit être fréquent sans excès d’eau. 

Tailler un olivier dépend du caractère productif ou non de celui-ci. Pour des arbres fruitiers, la taille est à fréquence modérée (tous les 2 ans) légère, esthétique et prudente. Quant aux oliviers d’ornement, la taille est plus précise et cherche qu’à modeler l’arbre. La fréquence de taille est plus élevée. Il existe trois grands types de taille : la taille de formation, la taille d’entretien et la taille de fructification. 

Au sein de la taille de formation, plusieurs formes existent : le gobelet, la boule, le nuage, le plateau, le verre de martini, etc. Parmi celles-ci, il en existe qui sont plus indiquées pour la fructification et d’autres pour l’ornementation. La taille vise également à protéger l’olivier contre des maladies. C’est la raison pour laquelle les outils doivent être rigoureusement désinfectés.

 

À lire également :