Comment tester un condensateur alternatif ?

Comment tester un condensateur alternatif ?

mars 24, 2021 0 Par admin

Qui parle de condensateur alternatif fait référence à un composant électrique pas des moindres. Il est présent dans la plupart des électroménagers, en dehors des moteurs à induction. Sachez que les pannes de vos appareils peuvent être causées par des dysfonctionnements du condensateur. Ne vous empressez pas de jeter votre machine à laver, votre lave-vaisselle, sèche-linge, hotte aspirante ou autres appareils. Ne vous référez pas non plus, de suite, à des professionnels pour les réparer. Faites ceci d’abord : tester le condensateur de votre appareil. Ce n’est pas que pour les professionnels. Vous pouvez également le faire si vous suivez nos conseils. Ce qui réduira considérablement vos dépenses.

Qu’est-ce qu’un condensateur alternatif ?

Le condensateur est un composant chimique. Il stocke le courant qui lui est injecté. Il le restitue au moteur afin que celui-ci démarre et fonctionne. En d’autres termes, le condensateur contribue au lancement et au maintien de la vitesse de rotation de vos appareils électroménagers. Il s’agit généralement des moteurs classiques à bobinage ou moteurs à pôles.

Il existe deux types de condensateurs. Ceux qui ne fonctionnent qu’en courant continu ou condensateurs électrolytiques. Et ceux qui fonctionnent aussi bien en courant continu qu’en alternatif.

Lorsque le condensateur est défaillant, votre appareil électroménager présente quelques symptômes. Soit le moteur a du mal à tourner ou ne tourne plus. Soit il grogne et ne démarre pas. Au lieu de mettre directement en cause le moteur de l’appareil, vous devez plutôt opter pour le test du condensateur. Il se pourrait bien qu’il soit défaillant et ne procure pas au moteur l’impulsion requise pour son fonctionnement.

L’appareil le plus basique pour tester un condensateur alternatif

Il y en existe une panoplie. Mais le plus basique des appareils de mesure électrique est le multimètre. Il est facile d’utilisation aussi bien pour les apprentis sorciers que pour les professionnels.

Le multimètre est réglé en fonction ohmmètre. C’est cette fonction qui permet de mesurer la continuité du condensateur, c’est-à-dire son bon fonctionnement.

Comment tester un condensateur alternatif ?

Le test d’un condensateur alternatif passe par plusieurs étapes. Les matériels dont vous aurez besoin sont un multimètre, un objet métallique, des gants isolants et une pince isolée.

Première étape : débranchez le condensateur

Vous ne vous y connaissez pas en appareil électroménager. Votre challenge est de découvrir là où se trouve le condensateur alternatif. Il n’est pas bien loin. Le condensateur est généralement relié au moteur. Étant donné qu’il stocke du courant électrique, il faut le débrancher. Ceci pour éviter toute électrocution. Oui ! le secteur à une tension électrique de 230 V. Ce qui signifie simplement « ’Risque de mort en cas d’électrocution »’. Pour ce faire, portez des chaussures et des gants isolants. Attention, ne touchez à rien les mains nues.

Dès que vous identifiez le petit cylindre du condensateur alternatif, faites une photo du circuit. Vous en aurez besoin pour le remonter à l’identique. Ensuite, utilisez une pince isolée pour séparer votre condensateur du circuit. Relevez sa capacité afin d’en tenir compte pour le calibrage du multimètre.

Vous détenez maintenant votre condensateur alternatif : que faire ?

Deuxième étape : déchargez le condensateur alternatif

À cette étape, le risque d’électrocution demeure. Il faut impérativement décharger le condensateur pour l’annihiler. Gardez toujours vos gants. Identifiez un objet métallique tel que les ciseaux ou tournevis. Mettez les pôles du condensateur en contact avec cet objet métallique. Le condensateur est déchargé. Passez au multimètre.

Troisième étape : calibrez votre multimètre

C’est le moment de calibrer votre multimètre. Vous avez le choix entre le multimètre classique et le multimètre automatique. Le multimètre doit être positionné en fonction Ohmmètre (symbole Ω). C’est cette fonction qui vérifie la continuité des conducteurs, dont le condensateur. Le multimètre automatique se chargera lui-même du réglage. Mais vous devez ajuster le calibrage du multimètre classique. Dans ce cas, basez-vous sur la capacité du condensateur à tester ou choisissez par défaut, le calibre le plus élevé.

Quatrième étape : reliez condensateur alternatif et multimètre

Vous devez identifier les signes + et — de votre condensateur. Selon les modèles de condensateur, les signes peuvent être directement inscrits sur le corps du condensateur. Vous pouvez également les trouver sur un fil, une broche ou une borne.

À cette étape il s’agit de relier le multimètre au condensateur. Pour le faire convenablement, vous devez respecter certaines règles. Reliez la pointe positive rouge du multimètre au pôle + (anode) du condensateur. Reliez la pointe négative noire du multimètre au pôle – (cathode) du condensateur. Le testeur c’est-à-dire le multimètre envoie un courant très faible au condensateur. L’objectif de cette opération est de voir si le condensateur se charge et se décharge. Cette opération vous permettra d’obtenir des résultats. Interprétez-les.

Cinquième étape : interprétez les résultats

Lorsque vous reliez correctement le multimètre automatique à votre condensateur alternatif, des chiffres apparaissent sur l’écran de votre multimètre. En ce qui concerne le multimètre classique, ses aiguilles bougent.

  • Ce qui vous fait savoir que votre condensateur alternatif est en bon état

Qu’il s’agisse d’un multimètre automatique ou classique, votre condensateur fait, dans un premier temps, grimper la mesure jusqu’à 10 millions ou plus. Ensuite, la mesure redescend jusqu’à 0. Dans ce cas, votre condensateur alternatif est en bon état. Il ne vous reste plus qu’à le remonter. Et à rechercher la panne de votre appareil électroménager ailleurs. Toutefois cette opération ne se fait pas précipitamment. Donc, ne tirez pas des conclusions trop hâtives. Souvent, plusieurs secondes peuvent s’avérer indispensables pour la variation des mesures entre 10 millions et 0.

Toutefois, au-delà d’une minute et en cas de non-variation des mesures, votre condensateur alternatif est défectueux.

  • Ce qui vous fait savoir que votre condensateur est défectueux

Ici, trois cas peuvent se présenter à vous pour signaler l’état défectueux de votre condensateur.

Vous constatez que votre condensateur reste bloqué sur le chiffre 0 ou qu’il ne fait pas du tout grimper l’aiguille. Cela signifie que votre condensateur n’est pas alimenté.

Votre condensateur fait grimper la mesure du multimètre jusqu’à 10 millions ou plus. Mais en redescendant, il n’atteint pas 0. Votre condensateur a inévitablement des fuites.

Enfin, votre condensateur fait grimper la mesure du multimètre jusqu’à 10 millions ou plus. Puis il y reste bloqué. Votre condensateur ne fonctionne tout simplement pas.

Un condensateur alternatif qui a des fuites, qui ne fonctionne pas ou qui n’est pas alimenté est défectueux. Remplacez-le.

Il est vrai : certaines générations actuelles d’appareils électroménagers possèdent des moteurs à induction gérés directement par la carte électronique. Ils n’ont pas besoin d’un condensateur. Mais la plupart de nos appareils utilisent les moteurs classiques à bobinage. Maîtriser les conseils de cet article nous aiderait à les tester en cas de panne de nos appareils. Toutefois, attention ! La manipulation d’un condensateur est dangereuse. Assurez-vous qu’il est déchargé et portez des gants.