Quand tailler un olivier ?

Quand tailler un olivier ?

avril 7, 2021 0 Par admin

Symbole de paix, de réconciliation, de bénédiction et de sacrifice, l’olivier est un arbre qui existait depuis des millénaires. Il représentait également la sagesse, la force, la victoire, la fidélité, l’immortalité, l’espérance, la richesse et l’abondance. Arbre fruitier de la famille des Oleaceae, notamment de la sous-classe des Asteridae, il se développe généralement dans un climat méditerranéen. L’olivier produit des olives, la plupart du temps vertes ou noires, des fruits consommés sous diverses formes. À ce fruit, les hommes doivent également l’une des huiles alimentaires les plus essentielles : l’huile d’olive. Au fil des siècles, cette huile a fait l’objet d’une demande croissante. Aussi bien pour l’alimentation, l’éclairage, les soins corporels, les pratiques sportives et religieuses. Si cet arbre a pu résister au fil des siècles, ce n’est pas uniquement en raison de ses caractéristiques. Pour tirer profit de ses nombreux bienfaits, les hommes ont su en maîtriser quelques règles. Il s’agit, entre autres, de savoir quand tailler un olivier. 

L’entretien de l’olivier : quelques règles s’imposent

L’olivier est un arbre qui a besoin d’être entretenu, comme tout arbre fruitier. Une meilleure connaissance de l’arbre permet de justifier ce besoin.

Un olivier : c’est quoi ?

L’olivier est un arbuste très rameux qui peut atteindre 15 à 20 mètres de hauteur. Son tronc est noueux, au bois dur et dense à l’écorce brune crevassée. Cependant, dans les zones extrêmement ventées ou exposées aux embruns, l’olivier à une forme buissonnante et de défense. Il maintient la forme d’une boule compacte et impénétrable et donne ainsi l’aspect d’un buisson épineux. 

La plupart des oliviers sont autofertiles. Ce qui signifie que leur propre pollen peut féconder leurs propres ovules. La fertilité ne dure qu’une semaine. La fécondation se fait sous l’action du vent. Les variétés autofertiles les plus courantes sont, entre autres, Aglandau, Amygdalolia, Cipressino, Cayenne, Rougette de l’Ardèche, etc.

Le nom de l’olivier évoque la Provence et la Méditerranée. Mais on le retrouve aujourd’hui sur les côtes atlantiques au climat plus tempéré. Bien abritée de l’humidité et bien ensoleillée, l’olivier peut se cultiver également dans le nord. En d’autres termes, l’olivier a su s’adapter à toutes les saisons. Il peut se cultiver partout. Mais c’est surtout en bassin méditerranéen qu’il fructifie. Il est ainsi conseillé en dehors du bassin méditerranéen de le cultiver en pot ou en bac. Ainsi, vous pouvez le faire rentrer en hiver et le protéger du gel. Il existe une diversité de variétés d’oliviers en fonction de leur résistance au froid et du rendement des oliviers. Les plus résistants au froid sont Aglandau, Amellau, Cipressino et Olivère. De façon générale, l’olivier peut vivre plusieurs siècles. Il peut dépasser la longévité d’un chêne. Pour ce faire, il doit être entretenu et taillé à une fréquence donnée.

Pourquoi tailler l’olivier ?

Plus l’arbre est grand, plus grande serait la quantité de fruits récoltée ! Bien sûr que non. C’est une bien grave erreur de s’en laisser convaincre. En effet, la taille de l’olivier présente plusieurs avantages :

  • Limitation des fluctuations de la production d’olives d’une année à l’autre
  • Augmentation de la qualité de la fructification
  • Aération de l’arbre
  • Réduction de risques de maladies
  • Esthétisme de l’arbre

La taille de l’olivier en assure la longévité. Le climat méditerranéen étant le plus favorable à cet arbre, il importe de savoir quand la tailler sans le détruire. Quelle que soit sa situation géographique, l’olivier est taillé en fin d’hiver, hors gel et hors fort soleil. Dans le cas contraire, la cicatrisation de l’arbre et sa régénération ne sont pas garanties.

Il existe plusieurs types de taille de l’olivier. La taille de formation se réalise à la plantation si l’arbre est suffisamment grand. Ce qui veut dire que l’arbre a environ 1 mètre. Celle relative à l’entretien se fait généralement à titre ornemental ou esthétique. Elle est effectuée sur des sujets présents dans nos jardins, dans nos maisons et dans nos espaces publics. Il s’agit par exemple des oliviers en pot, en nuage, ornementaux ou plantés dans le nord. Ces arbres ne sont pas forcément destinés à la production. La taille ornementale se fait en février-mars après les grands froids. Mais aussi avant l’apparition des fleurs en mai-juin. 

Enfin, la taille de fructification s’effectue tous les deux ou trois ans. Elle a également lieu après les grands froids selon les régions et avant l’apparition des premières fleurs qui se fait en mai. Il s’agit précisément d’une taille en gobelet qui donne à l’arbre une structure de 4 à 5 branches. La circulation de l’air se trouve ainsi favorisée, ainsi que la pollinisation et la fructification. Il faut toutefois noter que la période de la taille des oliviers présente quelques spécificités. Il en est de même de la manière de les tailler.

La taille d’entretien se fait généralement sur les arbres qui ne sont pas prioritairement destinés à la production. On les retrouve dans les régions du nord où le climat n’est pas favorable à la productivité. Ils sont également présents, à titre décoratif, dans nos jardins et nos espaces de bien-être. La taille d’entretien doit être réalisée annuellement, en février ou en mars. 

 

Quand tailler un olivier d’ornement ?

En raison de sa capacité d’adaptation, l’olivier est l’un des arbres les plus en vue sur les terrasses et les balcons. Il sert ainsi d’ornement. L’olivier d’ornement doit se tailler tous les ans pour conserver sa belle forme. Le printemps est la période la mieux adaptée pour procéder à la coupe de l’olivier d’ornement. Vous pouvez la faire notamment en fin d’hiver, aux environs du mois d’avril. 

De façon globale, l’opération consiste à supprimer les branches grêles et stériles. La taille est importante de sorte à équilibrer la charpente, harmoniser le port en gobelet ou en boule. Cette taille d’entretien permet d’aérer et de laisser passer la lumière. Elle va également permettre aux yeux dormants de se développer sur le reste des tiges. Ce qui contribuera au développement de nouvelles pousses et par conséquent de nouvelles ramifications. L’olivier devient plus fort et plus dense. Il se développe pleinement et vous pouvez profiter de sa belle forme classique et généreuse.

 

Quand tailler un olivier en pot ?

L’olivier peut être taillé assez sévèrement s’il prenait de la place. C’est pourquoi il fait merveille en pot dans les petits jardins. Ils ne sont pas généralement destinés à des récoltes d’olives. A moins, qu’à titre exceptionnel, vous choisissez une variété auto fertile. Et là encore ! Bien que facilement transplantable, l’olivier ne supporte pas de petits pots. En outre, le pot doit être bien drainé.

L’olivier en pot résiste plus ou moins aux gelées. À condition qu’elles ne soient ni trop fortes, ni trop durables. En dessous de 5 °C sur une période considérable, il doit être protégé avec un voile d’hivernage. Le pot doit également être couvert pour protéger les racines du froid. En cas de forte gelée, rentrez votre olivier dans une pièce lumineuse dont la température ne descend pas en dessous de 0 ° C.

Après cette période de tumulte qu’est l’hiver, l’olivier en pot a besoin de prendre des forces. En effet, elle nécessite généralement une taille annuelle qui est recommandée à la fin de l’hiver ou au début du printemps. Il est généralement question d’une taille douce et non sévère. Les branches qui poussent au pied de l’arbre ou le long du tronc doivent être supprimées. Il en est de même des branches qui pointent vers le sol. Par contre, la pousse des branches horizontales et qui poussent vers le ciel doit être privilégiée. L’aération du cœur de l’arbre doit se faire en taillant les branches qui poussent vers l’intérieur et en conservant les branches maîtresses qui forment la charpente. Enfin, supprimez toutes les branches rebelles, grêles, gelées ou inesthétiques en vue de favoriser une charpente harmonieuse.

Lisez cet articles pour savoir : Comment tailler un olivier en pot ? 

 

Quand tailler un olivier en nuage ?

La rigueur et la persévérance sont de mise pour une taille en nuage réussie. Encore appelée Niwaki, cette forme de taille est un art qui vise à créer des espaces symboliques ou des paysages miniatures. La taille en nuage s’applique aussi bien pour les arbres en pot, en pleine terre ou en bonsaïs. La taille de l’olivier en nuage peut se faire fondamentalement de deux manières.

La taille de réduction sur prolongement est utilisée pour réduire le volume et la hauteur de l’arbre. L’objectif est de dégager l’espace autour des contraintes entourant l’olivier et d’apporter la lumière dans les bâtiments environnants. Cette taille se fait en période de repos végétatif pour l’arbre. Notamment la chute des feuilles au mois de mars, excepté les grands froids. Pour cette forme de taille, aucun bourgeon n’est conservé. Les branches sont toutes raccourcies avec un prolongement de longueur comprise entre 10 cm et 1 m. Ainsi les bourgeons présents dans chaque prolongement se réveilleront à l’automne. Toutefois, la structure de l’arbre est conservée et il a de beaux jours devant lui.

La taille dite en têtard ou l’émondage est faite pour conserver un patrimoine de haies bocagères. Elle se pratique à l’automne dès la chute des feuilles. L’approche préconisée est la suppression de la totalité des branches voire des charpentières. La taille de l’arbre est sévère. Sa structure est modifiée. Il reste uniquement le tronc et la base des charpentières. Il est prévu que l’éclosion des bourgeons dormants situés à la base des enfourchements donne des rejets verticaux vigoureux au printemps. Toutefois, faites attention si vous ne voulez pas tuer votre arbre. Lorsque les branches à couper ont un diamètre supérieur à 20 cm, l’abattage est la meilleure option. Une taille faite sur ce diamètre ne facilite en rien la cicatrisation de l’arbre. Il est fort probable que l’arbre devienne creux. Ce type de taille doit être réalisé sur les oliviers dès leur jeune âge et à type d’entretien tous les 5 à 10 ans.

Dans tous les cas, pour faire une taille en nuage, il faut correctement étudier la structure de l’olivier. Ensuite, il faut déterminer la taille et la forme à lui donner en fonction des objectifs.

Lisez cet articles pour savoir : Comment tailler un olivier en nuage ? 

 

Quand tailler un olivier dans le nord ?

Dans les régions du nord, la taille de fructification est inutile. De toute évidence, les olives y arrivent rarement à maturité. Viser la fructification dans une telle région s’avère bien hasardeux. 

La taille ornementale est recommandée pour un olivier dans le nord. Elle peut être en boule, buissonnante ou libre. C’est à vous de révéler l’architecture de votre olivier ainsi que sa forme décorative. Dans le nord, la taille de l’olivier se fait à la fin de l’hiver, en veillant à ce qu’il n’y ait pas de gel. Supprimez les rejets, car ils viennent généralement en compétition avec le tronc. Enlevez les branches basses qui retombent en périphérie de l’arbre. Cela a l’avantage d’y faciliter l’accès. Les branches mortes, celles qui se croisent ou sont parallèles et les gourmands ou pousses vigoureuses entraient en concurrence avec les branches charpentières. Éliminez-les. Les coupes doivent être propres et le plus ras possible de la tranche charpentière. Ce qui évitera les nouveaux départs sur les restes de coupe. Dans les régions du nord, la taille des oliviers vise à renforcer l’olivier et à lui assurer une bonne santé.  

 

La taille de fructification de l’olivier

L’olivier n’est pas uniquement utilisé à titre décoratif. Il est fortement cultivé pour ses fruits. Elle prospère le plus en pleine terre en zone méditerranéenne.

 

Quand tailler un olivier en pleine terre ?

Quand tailler un olivier en pleine terre

Par principe, les oliviers aiment le soleil, la chaleur, les sols secs et bien drainés. Et bien sûr le climat méditerranéen. Alors vous êtes dans une zone qui regroupe ces caractéristiques ! Et….. Vous avez planté vos oliviers en pleine terre. Vive la production. Elle regroupe la taille de formation, la taille de fructification et la taille de reprise.

 

La taille de formation

Elle est pratiquée sur un jeune de 1 mètre à 1 mètre et 50 centimètres, après 3 ou 4 ans de croissance. À ce stade, il convient de lui donner une forme agricole, bref une forme équilibrée et rationnelle pour une exploitation judicieuse. Cette taille de formation consiste à garder les 4 ou 5 branches les plus belles autour du tronc principal et à des hauteurs différentes. Elle s’effectue en fin d’hiver, après les gelées et en avant le début de la floraison.

 

La taille de fructification

Oui, vous devez privilégier la fructification. Elle cadre avec le cycle végétatif de l’olivier et se réalise tous les deux ou trois ans pour éliminer les bois ayant déjà porté des olives. Cette intervention se fait en fin d’hiver, notamment en mars après la récolte. La taille de fructification est plus sévère. Plus traditionnelle que la taille décorative, elle vise l’obtention d’un maximum d’olives et facilite leur maturation. Ce type de taille favorise l’ensoleillement, la pénétration du soleil et du vent, la pollinisation. En Province, la représentation imagée suivante est donnée « un oiseau doit pouvoir se faufiler entre les branches sans toucher avec ses ailes ». La taille de fructification respecte quelques principes.

Le premier est la facilitation de la fructification de la récolte. Ici, il convient de supprimer les pousses trop verticales et trop rectilignes. En outre, il faut privilégier les branches retombantes et arquées.

 

Le deuxième principe est celui de la favorisation des branches en péripétie. Pour ce faire, il convient de supprimer les branches se développant à l’intérieur de la ramure, dans le cœur de l’arbre.

 

Le dernier principe est celui du respect de la taille agricole destinée à la production d’olives. Il s’agit de la taille en gobelet. Elle donne une forme définitive à votre arbre et aide à une bonne récolte.

 

La taille de reprise ou de régénération

Vous avez un olivier qui est improductif ou qui a trop vieilli. Ou pendant longtemps, il a été abandonné ou négligé. La taille de régénération est la bienvenue. Elle est d’une taille généralement sévère qui consiste à ramener la végétation à un volume plus faible et plus ramassé près du tronc.

 

Quand ne faut-il pas tailler vos oliviers ?

Les oliviers ne doivent jamais être taillés avant ou après la pluie. Vous les exposez à la maladie de l’œil du paon ou cycloconium. Cette maladie est due à un champignon qui attaque les feuilles de l’arbre et ses fruits. Elle se manifeste par des tâches circulaires, jaunes ou brunes marquées de cercles concentriques sur les feuilles. Ces dernières chutent. L’olivier s’affaiblit, perd en esthétisme et en qualité des fruits. Le traitement de cette maladie se fait en début de printemps et consiste en une application de bouillie bordelaise. En outre, les mois de mars, avril, et mai sont les plus appropriés. Cela permet de limiter, voire d’éliminer les risques de gel et de fortifier l’arbre avant sa floraison.

L’olivier est un arbre de croissance lente, voire hors du commun. Il est utilisé à divers desseins dont les plus importants sont alimentaires, cosmétiques et décoratifs. Très apprécié, il a su s’adapter à tous les climats. Toutefois l’olivier, qu’il soit ornemental, en pot, en nuage, cultivé dans le nord ou en pleine terre, a besoin d’être entretenu et taillé. La taille d’un olivier est généralement ornementale ou de fructification. Dans les deux cas, vous devez suivre un protocole. Et obligatoirement pratiquer la taille hors gel et hors fort ensoleillement. Elle peut être complétée par un traitement fongicide. Aussi, ne laissez pas les déchets de taille à proximité de votre olivier. Ils constituent des hôtes pour d’éventuels prédateurs.

Ainsi, tailler, votre olivier est tonifié. Il poussera des pousses, développera de nouvelles branches et feuilles. En outre, la taille contribue à une meilleure activité chlorophyllienne et à plus de photosynthèse. L’olivier sera en pleine forme. Il se comportera également mieux et servira les desseins auxquels il est destiné. Et c’est justement votre souhait. Alors au travail Messieurs et Mesdames ! Et faites-vous aider par les professionnels en cas de nécessité.

À lire également :